Biznext 2016 : Masterclass « Changer l’innovation » par Albert Meige

Albert Meige (Src. L’ADN)

Fondateur de Presans, directeur de l’Executive MBA « Leading innovation in a digital world » de Télécom école de management, Albert Meige a animé la Masterclass « Changer l’innovation » ce jeudi 8 décembre dans le cadre de BizNext. Il accompagne les grands groupes dans leurs problématiques d’innovation en mobilisant un réseau mondial de 6 millions d’experts. Entrepreneur depuis son adolescence, il commencé en tant que magicien. Auteur de plusieurs ouvrages, il est venu animé, ce jeudi 8 décembre la Masterclass « Changer l’innovation » lors de la conférence BizNext par la Tribune.

Xavier Litrico (Src : ABM)

En collaboration avec Xavier Litrico, directeur scientifique du Lyre, laboratoire de recherche de Suez Eau, ils ont répondu aux questions dans un audit après avoir développé le thème de cette Masterclass. Découvrez un résumé de leurs interventions.

L’innovation & la transformation digitale : les tendances

Pour Albert Meige, trois grandes tendances font partis de l’innovation :

  • L’inflation de la connaissance mais aussi sa fragmentation
  • L’accélération de la « commoditization » qui s’explique sur le fait que les nouveautés d’aujourd’hui seront des banalités dès demain.
  • La digitalisation, qui exacerbe les deux autres tendances, qui est à la fois poison et remède et bouscule tous les secteurs.

Steve Jobs chez Apple, Elon Musk chez Tesla, Henri Seydoux de Parrot, ou encore Xavier Niel de Iliad lui servent de modèle lui permettant d’avancer. Pour lui, ce sont des personnes très bien câblées mais qui ont aussi eu de la chance dans leur carrière. Dans un de ses ouvrages, il a cherché à étudier les virages stratégiques « On cite toujours l’exemple de l’iPod d’Apple mais plus près de nous, je trouve que celui de Parrot, en France, est excellent. Leader des kits mains-libres pour l’automobile, elle a pivoté pour devenir un leader des drones grand public. »

Ce virage, il l’explique par les compétences que l’entreprise (pilotée par Henri Seydoux) est allée chercher en dehors des corps de métier de l’entreprise elle même.

« L‘Open innovation est morte, vive les organisations ouvertes »

D’après lui, il ne faut pas résumer l’open innovation à un grand groupe qui travaille avec une startup. L’ouverture de l’entreprise à des expertises externes n’est à ce jour pas un réflexe. Les grandes entreprises disposent beaucoup d’incubateurs de projets, de services spécialisés dans le digital et certaines anticipent les besoins du business de demain.

« Vers une Uberisation du travail »

Google : l’exemple dans la capture de la relation client

Google a racheté une entreprise fabriquant des thermostats connectés afin de mieux cerner les habitudes de consommation d’énergie des utilisateurs. L’objectif final de cette recherche est de proposer des services adaptés. C’est pour cela que l’on parle de capture de la relation client.

Use case Transition numérique : Le cas du Lyre

Xavier Litrico, directeur scientifique du Lyre, affirme que Suez a implanté un centre de recherche à Bordeaux, le LyRE (Lyonnaise Recherche). Il a été implanté il y a 5 ans au cœur du campus afin d’être au plus proche des étudiants, des chercheurs, des ingénieurs mais surtout pour être au plus proche de la société. Le LyRE favorise l’innovation, la créativité et le développement grâce à la collaboration entre recherche publique et privée tout en participant à la professionnalisation des étudiants. L’objectif est de tisser et d’accompagner des projets innovant en lien avec la qualité de l’eau.

 

Cet article a été rédigé par les Étudiants de La Digitale. Découvrez leur profils ci-dessous :

Marie KERJEAN

Découvrez son profil Linkedin

Anthony DA SILVA

Découvrez son profil Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *